Au revoir là-haut – Pierre Lemaître

Bien que je ne sois pas une adepte de littérature d’après guerre et autres histoires de poilus, j’avais très envie de partager avec vous ce coup de cœur littéraire qui m’a portée vers des contrées rudes et cruelles. Un récit que le talent de l’auteur, récompensé par de nombreux prix dont le Goncourt en 2013, a rendu captivant jusqu’à la toute dernière page. Au revoir là-haut fait parti de ces récits qui, comme le cinéma peut le faire également, nous permettent d’appréhender l’Histoire grâce à des récits de vie qui la rendent tellement plus accessible et réelle que dans les manuels…

Novembre 1918. A quelques jours de l’Armistice, Edouard Péricourt sauve Albert Maillard d’une mort certaine. Rien en commun entre ces deux hommes si ce n’est la guerre et le lieutenant Pradelle qui, en donnant l’ordre d’un assaut absurde, brise leurs vies en même temps qu’il lie leurs destins. Sur les ruines du carnage de la première guerre mondiale, chacun va tâcher de survivre : Pradelle s’apprête à faire fortune sur le dos des morts tandis qu’Albert et Edouard, condamnés à vivre, vont tenter de monter une arnaque monumentale.

Je ne connaissais pas l’écriture de Pierre Lemaître mais dès les premières pages du livre on apprécie le style et la qualité de l’écriture de l’auteur. Evidemment dès le début on est saisi par l’intrigue qui par son réalisme vous insuffle vite un sentiment d’injustice insupportable qui vous pousse à poursuivre d’avantage les aventures de ces héros attachants…Une belle découverte qui me donne envie de plonger dans son dernier roman Trois jours et une vie.

Le roman a été adapté en BD et illustré par Chritian Demetter.

couverture

Une adaptation cinématographique du roman, signée Albert Dupontel, est actuellement en tournage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.