Mommy – Xavier Dolan

 

Comme chaque année, Télérama nous propose des séances de rattrapage pour voir et revoir les films qui ont marqué cette année 2014.

Du 21 au 27 janvier 2015, vous pourrez assister aux séances pour 3 euros 50 dans les cinémas partenaires, munis de votre pass (disponible dans le télérama des 14 et 21 janvier 2015).

Vous aurez également la possibilité de voter pour votre film préféré. Pour l’occasion, j’ai décidé de revenir sur mon film chouchou de 2014 (et sans doute pas seulement le mien!); le bouleversant «Mommy» de Xavier Dolan.

Diane (Anne Dorval), une veuve et célibataire quadra, se retrouve contrainte d’accueillir chez elle son fils Steve (Antoine-Olivier Pilon) atteint de TDAH (Troubles du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité) en raison de son renvoi de son centre de rééducation pour son comportement dangereux. Et même si leur relation devient vite explosive, «Die» ne baisse pas les bras et veut croire que son amour pour son fils va pouvoir triompher de cette violente maladie. Elle sera aidée dans cette tache par une voisine pleine de sensibilité, Kyla (Suzanne Clément) qui porte elle aussi un lourd secret qui l’empêche de travailler et dont elle garde un fort bégaiement. Ces trois personnages «en marge» de la société vont former un trio détonnant plein de sensibilité et d’émotion qui cherche son équilibre…

La force de ce film réside sans doute dans son très grand réalisme; en filmant des moments simples de l’existence, comme le karaoké sur Céline Dion, Dolan saisit une émotion pure qui perdure tout au long du film. Le rappel de l’existence d’une loi qui autoriserait les familles à laisser son enfant à l’hôpital public renforce le réalisme du propos. Par l’alternance de scènes filmées en format carré et en format cinéma, le jeune réalisateur canadien joue avec la sensation d’emprisonnement ou au contraire, de liberté. Le tout appuyé par un jeu d’acteurs irréprochable! Une réussite totale!.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.