What the body does not remember – Wim Vandekeybus

Séance de découverte (et de rattrapage) de l’univers de Vandekeybus, grâce à cette nouvelle tournée de la première pièce du chorégraphe, 25 ans après sa création et son Bessie Award (récompense annuelle new-yorkaise décernée aux chorégraphes novateurs de danse contemporaine) …

Wim Vandekeybus, né en 1963 en Belgique, est à la fois danseur et chorégraphe de danse contemporaine mais aussi réalisateur et metteur en scène. En 1986, il fonde  sa propre compagnie, Ultima Vez, composée de danseurs inexpérimentés avec qui il crée What the Body Does Not Remember.

Un spectacle qui montre à voir une danse proche du théâtre qui se confronte à une musique imposante, parfois violente. Et il en va de même pour ces corps qui s’attirent et se repoussent constamment. Cette œuvre sera la signature du travail du chorégraphe, qui crée une danse brutale et viscérale.Comme l’explique Vandekeybus, la base de cette pièce est un travail sur « l’intensité de ces mouvements où on n’a pas le choix, où les décisions sont prises à notre place ». Ce qui explique cette sensation d’angoisse et de tension qui nous tient en haleine tout au long du spectacle.

La volonté de créer des formes artistiques totalement différentes donne une vraie fraicheur aux créations de Vandekeybus que je ne peux, comme Iggy Pop, que vous encourager à découvrir…

En tournée actuellement…

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.